Le blog de

Lays Farra



30/07/2016

J’ai récemment commencé à lire Mais où sont passés les Indo-Européens ? de Jean-Paul Démoule, qui analyse la construction de ce mythe d’origine de l’occident. Comment à partir de similarités linguistiques et de modèles bibliques d’origine de l’humanité on a supposé un peuple unique, les aryas/aryens qui aurait colonisé de l’Inde à la Scandinavie, et donc qui aurait des abilités ou une destinée hors du commun. Comment on a à partir de leur vocabulaire dépeint une civilisation d’une finesse remarquable, comment les bourgeois européens colonisateurs du XIXe se sont projetés sur leurs ancêtres et leur ont donc prêté des desseins civilisateurs, comment finalement un discours racial construisit une race blonde aux yeux bleus, dolichocéphale et source de la suprématie européenne.

(suite…)

25/07/2016

Enfin, il n’a rien d’essentiellement scout, c’est un jeu de rôle assez light sur le thème de Pokémon que j’ai organisé pour le Passeport Vacances 2015. A l’origine ça devait être un WE entre scouts mais il ne s’était jamais organisé et j’ai gardé la moitié des pokémons faits sur mon vieil ordi.

Le Passeport Vacances est une institution vaudoise qui a sans doute des correspondants un peu partout. Il s’agit d’offrir un panel large d’activités, à un coût modéré, aux enfants et (pré)adolescents dans la période estivale, ce qui leur permet de tester plusieurs types d’activités.

Bien sûr, chaque année, les joueurs veulent tous être spéléologues et parachutistes, donc il y a une loterie pour attribuer les places avec équité, de sorte qu’on trouve quand même des enfants inscrits aux activités « découverte des scouts » qui n’est sans doute pas très attractive à leurs jeunes oreilles.

2682 : « Les scouts » : L’activité a lieu les mardi 18 et mercredi 19 août! Rendez-vous  à l’arrêt de bus « Froideville laiterie » (tl ligne 60) à 13h45 le mardi 18 août et retour au même endroit à 15h30 le mercredi 19

Je fais cet article pour plusieurs raisons

  1. Je sais à quel point il peut être dur d’organiser des activités originales pour un chef scout, souvent jeune ou d’autres moniteurs, donc je me disais que s’ils voulaient s’inspirer du concept ou réutiliser les cartes pokémon, ils le pouvaient. Attention cependant, j’ai parfois malheureusement laissé des gros mots ou des tournures de phrases obscures sur certaines cartes (genre « va demander au centre pokémon » super l’explication) elles pourraient donc mériter un petit nettoyage.
  2. Si d’aventure quelqu’un trouvait une utilité à ce bootleg du jeu de cartes pokémon.
  3. Comme souvenir.
  4. Pour le cas éventuel où on referait un mini-camp Pokémon mais plus long et dans le cadre scout.
  5. Et je le finis à l’occasion de la sortie de Pokémon Go puisqu’il traîne dans mes brouillons depuis un an.

 

J’ai fait une petite vidéo !!!

(suite…)

19/07/2016

Un court article vu que je n’en écris plus ces temps.

J’ai vu plusieurs artistes sur internet interpréter différemment la cicatrice de Harry Potter, par exemple en en faisant une marque de foudre blanchâtre.

(suite…)

20/04/2016

Après quelques mauvaises idées, j’ai décidé d’une contribution minimaliste à Tétynons Ogma LXI :

Mon cher, est-ce de l’art ou du cochon ?

Mon bon, l’un n’exclut pas l’autre, voyons.

27/03/2016

[couverture]

 

I

Les symboles universels n’existent pas vraiment. Les processus symboliques sont quelque chose de très variable. Un animal peut être sacré ou tabou, une plante bénéfique ou maléfique, le soleil, même, qui partage le ciel de tous les humains peut avoir un sens radicalement différent pour des peuples pourtant proches :

Si les populations de l’Amérique du Nord peuvent considérer le soleil, selon les cas, comme un « père » et un bienfaiteur, ou comme un monstre cannibale avide de chair et de sang humains, à quelle diversité d’interprétations ne faut-il pas s’attendre, quand il s’agit d’êtres aussi particuliers qu’une sous-variété de plante ou d’oiseaux ? (Claude Lévi-Strauss, La Pensée Sauvage, Plon, 1962, chap. 2,  p.87)

Même si les hommes rencontrent les mêmes besoins dans des environnements similaires en rencontrant les mêmes créatures, ce n’est pas pour autant qu’ils attribueront le même sens aux mêmes choses. Ceci rend peut-être vain toute forme de dictionnaire des symboles.

Il y a peu de choses que je serais donc d’accord de taxer de symboles « universels », mais l’opposition lumière/ténèbres, la lumière étant connotée positivement est sans aucun doute très répandue.

(suite…)

09/03/2016

Critique de Battling the Gods, Atheism in the Ancient World (2015) de Tim Whitmarsh.

[Plus qu’une critique vraiment orientée, il s’agit de mes impressions après une lecture rapide.]

(suite…)

21/02/2016

J’avais à l’origine fait la Vengeance Yvain pour un concours d’éditeur orienté manga – de toute évidence sans succès. Je me suis enfin attelé à finir de l’éditer pour qu’elle soit lisible de gauche à droite, vous la trouverez ici.

De même il faut que je construise ma page de commandes et que je remette en lignes quelques bandes dessinées.

Dans l’idéal, je pense faire un template WordPress pour faciliter ça, plutôt que créer des pages manuellement, même si la simplicité du html pur a toujours un certain attrait sur moi. Je ne sais pas si je vais avoir le temps dans la prochaine semaine, mais je fais toujours ce genre de trucs quand je suis trop occupé donc qui sait.

23/01/2016

Thème : la description d’un complot mondial à asservir l’humanité. Le texte devra contenir au moins ces 3 éléments :

  • la mention d’un auteur/essayiste/philosophe peu connu (mais ayant vraiment existé) ayant démontré de façon ésotérique l’existence du complot
  • une recette de cuisine
  • un dragon de Komodo mâle adulte

Contrainte : forme libre.

Je ne sais pas si Pierre Drieu la Rochelle est assez obscur mais c’est finalement une part mineure de cette histoire.

(suite…)

14/01/2016

J’avais fait ces deux exercices d’écriture en anglais il y a un moment.

 

(suite…)

11/01/2016

L’homme change bien moins que ne changent ses armes
Un même envahisseur vient par d’autres chemins
À des yeux différents brillent les mêmes larmes
Et le sang sur la terre a le même carmin (Aragon)

J’ai une certaine sympathie pour les apologistes automatique du terrorisme, prisonniers de leur radicalité.

Ils ne peuvent pas blâmer les islamistes — d’abord parce que tout le monde le fait et que c’est trop évident de blâmer les coupable directs. C’est dépolitisé, c’est pas radical. Il faut trouver les causes profondes. Ils disent d’ailleurs qu’ils ne veulent pas excuser ces comportements mais les expliquer causalement, bien entendu, chacun sait qu’une explication et une apologie sont bien souvent indistinguables fonctionnellement quand elles déplacent la responsabilité sur quelqu’un d’autre.

(suite…)

Étiquettes : , | Aucun commentaire