Le blog de

Lays Farra



27/12/2017

Transcription de quelques tweets que j’ai fait en voyant la millionième discussion de  l’appropriation culturelle. Un sujet maudit donc j’ai déjà parlé quelques fois et qu’on voit toujours illustré des exemples les plus mal compris.


J’aime bien quand les faux candides incapables qui demandent « ah oui alors est-ce que [x] c’est de l’appropriation culturelle ?? 😂 et toc » pointent des dynamiques culturelles qui sont vraiment délétères sans être forcément de l’AC.

Un petit malin disait :

Un Noir (français ou autre) qui parle que des langues européennes (donc des Blancs) c’est de l' »appropriation culturelle » ou pas ? 😂

Tiens c’est marrant comment ça se fait, qu’est-ce qui prend à ces gens d’origine africaine de parler des langues européennes d’un seul coup ?

De manière générale, les gens ne se mettent pas à adopter une langue en masse par pur plaisir, mais bien à cause de l’ascendant des locuteurs de cette langue, et après trente secondes de tentative de répondre à cette question, on voit bien que derrière ces « Noirs qui parlent des langues des Blancs » il y a une longue histoire de méfaits envers les cultures africaines, et personne ne mettrait la faute sur les victimes de cette histoire. La catégorie d’appropriation culturelle n’est pas intéressante ici, mais on trouve néanmoins une dynamique culturelle malsaine.

« Han alors le christianisme c’est de l’appropriation culturelle du judaïsme, c’est ça ? » dira l’andouille. C’est certainement pas le meilleur résumé, ni le plus pertinent, mais ça a tourné si bien que ça pour les juifs, qu’on adopte et étende leur tradition scripturale à plus large échelle ?

Même un truc voulu inoffensif comme « je fête la Saint-Patrick sans être d’origine irlandaise »
Comment les Irlandais perçoivent leur évangélisateur devenant un prétexte à beuveries yankees ? Qu’est-ce que ça nous dit sur l’identité irlandaise aux USA ? Et le catholicisme ? (bien sûr mis en regard de la colonisation et de l’antisémitisme, on aura ici affaire à des problèmes plus subtils)

Il n’y a pas besoin de la catégorie d’appropriation culturelle ou de creuser beaucoup pour trouver quels maux, plus ou moins grands, pourraient se cachent sous ces changements culturels.

Certains font exprès de l’ignorer mais même leurs meilleures tentatives pour trouver des interactions culturelles insoupçonnables, qu’on puisse ensuite transformer en faux problèmes à mettre sous le nez des critiques, même quand ils peuvent choisir tous leurs exemples, ça révèle assez qu’on est souvent bien loin d’un échange enthousiaste et bénéfique à tous.

 

On peut faire exprès de rater la forêt pour nous faire perdre notre temps, bien sûr.