Le blog de

Lays Farra



09/01/2019

Bruce Benamran anime depuis 2013 la chaîne youtube e-penser pour dispenser quelques notions scientifiques, principalement de physique. Malheureusement, ça requiert aussi de faire de l’histoire des sciences, surtout quand on veut éviter de trop creuser du côté mathématique, qui rebuterait vite le public. Cet abandon est à mon avis dommageable, comme je le disais tantôt :

Apprendre uniquement les modèles figuratifs approximatifs sans les équations c’est apprendre la pire moitié de la physique quantique.

Mais après tout Einstein lui-même avait fait un livre avec Infeld (je crois pour l’aider à payer ses études) qui avait cet exact but : faire comprendre les représentations à la base des hypothèses de la physique sans l’appareil mathématique qui les soutient.

Parmi les blagounettes qui ont tristement mal vieilli ou sont simplement encombrantes se trouvent une série de running gags qui consistent notamment à dire à quel point Aristote disait des bêtises, uniquement des bêtises, répétées pendant des siècles jusqu’à ce que la science mette enfin un terme à ce monceau d’errements. Et ça m’a rappelé les leçons bonus d’histoire des sciences que notre professeur de mathématiques-physique nous avait fait jadis au collège, que je trouvais passionnantes mais dont je comprendrai avec le temps qu’elles m’en donnaient une vision très partiale et simplifiée. Je me souviens y avoir entendu les imprécations contre les aristotéliciens, une discussion de Galilée (qui me donna envie de lire le Dialogue sur les deux grands systèmes du monde et me montrerait déjà une autre facette de Galilée que son hagiographie scientifique), mais aussi l’opposition entre Edison et Tesla, tentant de mettre à bas la figure populaire de l’inventeur d’Edison pour en faire un escroc tandis que Tesla devenait cette figure promethéenne maudite et abandonnée par l’histoire. Cette dernière légende noire/dorée a force de loi parmi les « geeks » autoproclamés. Bruce Benamran affiche un portrait stylisé de Tesla en arrière plan de ses vidéos, The Oatmeal l’avait présenté comme le geek ultime puis collecté des fonds pour racheter son labo, et son nom baptisera l’entreprise qu’on connait surtout pour Elon Musk et de multiples artefacts steampunk pour nazis-zombies.

Mais quand il s’agit d’opposer Aristote et les atomistes antiques, mon professeur pointait avec justesse que le modèle d’Aristote était profondément empirique et les catégories qui le sous-tendaient (chaud/froid, humide/sec) étaient même sensorielles et pouvaient donc être tâtées dans le monde, tandis que le modèle de Démocrite était une pure construction de l’esprit, qui ne pouvait à l’époque absolument pas être prouvée par quelque expérience ou réellement améliorer notre compréhension du monde. Le succès d’Aristote n’était pas inexplicable.

(suite…)