Le blog de

Lays Farra



18/08/2017

Un peu de pensée à voix haute sur diverses choses qui me sont passées par l’esprit récemment.

I

Abandonner l’étude c’est se délivrer des soucis
Car en quoi diffèrent oui et non ?
En quoi diffèrent bien et mal ?
On doit redouter cette étude que les hommes redoutent
Car toute étude est interminable

Tao-tö King, XX. (trad. Liou Kia-Hway)

À la dernière Noël, on m’offrit une traduction du Tao-Tö King, parfois aussi écrit Dao de jing à cause des impasses de la phonétique, un texte très important dans l’élaboration de la tradition taoïste et attribué à Lao-Tseu. Mais je suis conscient des périls de la traduction. Suis-je capable d’appréhender une philosophie exprimée de façon si elliptique, et par des saillies paradoxales très faciles à moquer, si je ne connais pas le langage difficile dans lequel elle était à l’origine ?

C’est un problème inévitable, et que j’ai fréquemment rencontré. J’ai fait une double vidéo sur Odin, mais est-ce possible de comprendre véritablement l’ancienne mythologie nordique sans parler vieux norrois ? De comprendre Attis avec mon horrible niveau de grec ? Certains sujets semblent même requérir plus de compétences linguistiques qu’une vie entière de travail ne peut fournir : notre vidéo sur Mithra, qu’on travaille depuis presque deux ans, ne s’éternise pas sans raison, on devra y examiner des textes en avestique, vieux-perse, sanskrit, grec, latin et arménien. Est-ce possible de démêler les connotations épineuses de tous ces corpus en reposant principalement sur des traductions ?

(suite…)

09/03/2016

Critique de Battling the Gods, Atheism in the Ancient World (2015) de Tim Whitmarsh.

[Plus qu’une critique vraiment orientée, il s’agit de mes impressions après une lecture rapide.]

(suite…)

25/04/2015

[N.b. pourrait s’appeler Contre Chouard Abridged, originellement publié le  5.X.2014. Couverture : illustration réalisée en 2013 sur la République de Platon. « Démocratie ou la justice réclamée »]

Personne n’a lu Contre Chouard, à part peut-être Typhon. Et quand il eut fini de le lire, il affirma :

Démonstration impressionnante, mais dont j’ai peur qu’elle ne tombe dans l’oreille d’un sourd. […] je n’avais jamais entendu parler des idées de Chouard sur le tirage au sort avant de tomber sur les articles de ton blog où tu en dis du mal. Alors, je vis probablement dans une grotte (et j’ai moyennement envie d’en sortir), mais il me semble quand même que les tenants de ces idées sont comparativement rares.

Je pense que l’écho chouardien a pénétré de nombreuses cavernes depuis ce commentaire et vu le sursaut récent de popularité de Chouard, je me satisfait de l’effort que représenta l’écriture de Contre Chouard, investissement justifié de jour en jour.
Mais la longueur de la contextualisation à l’œuvre dans Contre Chouard méritait aussi une version abrégée.

(suite…)