Le blog de

Lays Farra



18/08/2017

Un peu de pensée à voix haute sur diverses choses qui me sont passées par l’esprit récemment.

I

Abandonner l’étude c’est se délivrer des soucis
Car en quoi diffèrent oui et non ?
En quoi diffèrent bien et mal ?
On doit redouter cette étude que les hommes redoutent
Car toute étude est interminable

Tao-tö King, XX. (trad. Liou Kia-Hway)

À la dernière Noël, on m’offrit une traduction du Tao-Tö King, parfois aussi écrit Dao de jing à cause des impasses de la phonétique, un texte très important dans l’élaboration de la tradition taoïste et attribué à Lao-Tseu. Mais je suis conscient des périls de la traduction. Suis-je capable d’appréhender une philosophie exprimée de façon si elliptique, et par des saillies paradoxales très faciles à moquer, si je ne connais pas le langage difficile dans lequel elle était à l’origine ?

C’est un problème inévitable, et que j’ai fréquemment rencontré. J’ai fait une double vidéo sur Odin, mais est-ce possible de comprendre véritablement l’ancienne mythologie nordique sans parler vieux norrois ? De comprendre Attis avec mon horrible niveau de grec ? Certains sujets semblent même requérir plus de compétences linguistiques qu’une vie entière de travail ne peut fournir : notre vidéo sur Mithra, qu’on travaille depuis presque deux ans, ne s’éternise pas sans raison, on devra y examiner des textes en avestique, vieux-perse, sanskrit, grec, latin et arménien. Est-ce possible de démêler les connotations épineuses de tous ces corpus en reposant principalement sur des traductions ?

(suite…)

20/05/2017

(j’ai laissé « déviance » pour l’assonance mais ça cadre pas vraiment)

Il y a quelques années nous fêtions l’anniversaire de quelqu’un dans un bar, et je m’étais retrouvé à discuter à une table de gens que je ne connaissais pas bien. Une personne nous parle de son travail dans le secteur scolaire et d’une formation récente suivie sur le sujet des enfants surdoués – Pardon, s’interrompit-elle en roulant des yeux, des enfants-à-haut-potentiel.

– C’est quoi ?, demande quelqu’un

– C’est des enfants qui  peuvent très bien réussir leur scolarité ou alors la rater complètement… Comme tout le monde, quoi !

Hah, cette catégorie est vraiment ridicule, rigole-t-on ! Comme j’étais étiquetté Enfant à Haut Potentiel (HP) plus jeune, j’allais réagir aux ricanements, inquiété par ce mépris professoral. Mais quelqu’un arriva et la conversation s’interrompit pour qu’on le salue un par un.

Alors que je pondérais le nombre de bises ou la poignée de main appropriée en attendant mon tour, je me demandais : est-ce que c’était faux ?

(suite…)

06/10/2015

Appropriation. The latest word every one wants to use, hurling it at one another with faux intellect. As soon as you see it in an article or headline, you sigh because it’s either, “I can’t believe they [as in white people] are pulling this stunt again [side eye],” or it’s a tiring and confusing tirade that has been conflated far past the point of making sense. (Jouelzy)

D’habitude, quand on tape sur l’appropriation culturelle, on tape sur les blancs de coachella qui portent des bindis. Mais plus récemment, Zipporah Gene écrivit sur Medium : Black America, please stop appropriating African clothing and tribal marks. Yes, that means everyone at Afropunk too.

(suite…)

20/09/2015

Arthur Chu s’est attiré les moqueries de pas mal de conservateurs et de GamerGate pour avoir avoué pratiquer des exercices de discipline mentale :

So yes, to momentarily borrow Yudkowsky fanboy terminology, I wear black robes. I am a practitioner of the Dark Arts. I rigorously manage my own thinking and purge myself of dangerous « unthinkable » thoughts — « mindkill » myself — on a regular basis.

This is what you have to do to be a feminist anti-racist progressive, i.e. a social justice stormtrooper, You have to recognize that there is no neutral culture, neutrality is impossible, that culture is a cutthroat war of memes and that you have to commit to picking a side and setting yourself up as a neutral arbiter of memes is impossible and is a form of surrender. You have to constantly « check your privilege » and « unpack the knapsack » and all those other buzzwords.

You need to understand that the only way to be « rational » in this world is to be irrational, that the only way to be « fair » is to pick the right side and fight for it.

The people who genuinely win are the people who do this. The people who refuse to do this are the ones who sit on the sidelines and never even lose because they aren’t really playing.

I’ve said before that I’m amazed at Yudkowsky actually coming out and saying this at one point — that his movement is really good at getting people to make propositional statements that he judges to be « rational » but really bad at, like, actually effectively making rational decisions.

He likens this to « a dojo that teaches you how to punch rather than kick », whereas I think a better analogy would be « a dojo that teaches you how to spectate rather than fight ». (archive.today, courant 2014?)

(suite…)

09/05/2015

[Cet article comporte quelques erreurs de lien que je tenterai de corriger et des fautes de frappe. Pratiquement une suite de Bad Religion]

Après que les mois sacrés expirent, tuez les idolâtres où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la prière et acquittent l’aumône, alors laissez-leur la voie libre, car Dieu  est Pardonneur et Miséricordieux. Et si l’un des idolâtres te demande asile, accorde-le lui, afin qu’il entende la parole de Dieu, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité. Car ce sont des gens qui ne savent pas. Comment y aurait-il pour les associateurs un pacte admis par Dieu et par Son messager ?

(Coran 9:5-7)

Les hypocrites cherchent à tromper Dieu, mais Dieu retourne leur tromperie (contre eux-mêmes). Et lorsqu’ils se lèvent pour la Prière ils se lèvent avec paresse et par ostentation envers les gens. A peine invoquent-ils Dieu. Ils sont indécis (entre les croyants et les mécréants) n’appartenant ni aux uns ni aux autres. Or, quiconque Dieu égare, jamais tu ne trouveras de chemin pour lui. Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les mécréants au lieu des croyants. Voudriez-vous donner à Dieu une preuve évidente contre vous? Les hypocrites seront, certes, au plus bas fond du Feu, et tu ne leur trouveras jamais de secoureur.

(Coran 4:142-5)

[Mais] certes les infidèles ne croient pas, cela leur est égal, que tu les avertisses ou non : ils ne croiront jamais. Dieu a scellé leurs coeurs et leurs oreilles ; et un voile épais leur couvre la vue ; et pour eux il y aura un grand châtiment. Parmi les gens, il y a ceux qui disent : « Nous croyons en Allah et au Jour dernier!  » tandis qu’en fait, ils n’y croient pas. Ils cherchent à tromper Dieu et les croyants ; mais ils ne trompent qu’eux-mêmes, et ils ne s’en rendent pas compte. Il y a dans leurs coeurs une maladie (de doute et d’hypocrisie), et Dieu laisse croître leur maladie. Ils auront un châtiment douloureux, pour avoir menti. Et quand on leur dit : « Ne semez pas la corruption sur la terre », ils disent : « Au contraire nous ne sommes que des réformateurs!  » Certes, ce sont eux les véritables corrupteurs, mais ils ne s’en rendent pas compte. Et quand on leur dit : « Croyez comme les gens ont cru », ils disent : « Croirons-nous comme ont cru les faibles d’esprit?  » Certes, ce sont eux les véritables faibles d’esprit, mais ils ne le savent pas. Quand ils rencontrent ceux qui ont cru, ils disent : « Nous croyons »; mais quand ils se trouvent seuls avec leurs diables, ils disent : « Nous sommes avec vous; en effet, nous ne faisions que nous moquer (d’eux) ». C’est Dieu qui Se moque d’eux et les endurcira dans leur révolte et prolongera sans fin leur égarement. Ce sont eux qui ont troqué le droit chemin contre l’égarement. Eh bien, leur négoce n’a point profité. Et ils ne sont pas sur la bonne voie. Ils ressemblent à quelqu’un qui a allumé un feu; puis quand le feu a illuminé tout à l’entour, Dieu a fait disparaître leur lumière et les a abandonnés dans les ténèbres où ils ne voient plus rien. Sourds, muets, aveugles, ils ne peuvent donc pas revenir (de leur égarement). [On peut encore les comparer à ces gens qui, ] au moment où les nuées éclatent en pluies, chargées de ténèbres, de tonnerre et éclairs, se mettent les doigts dans les oreilles, terrorisés par le fracas de la foudre et craignant la mort; et Dieu encercle de tous côtés les infidèles. L’éclair presque leur emporte la vue : chaque fois qu’il leur donne de la lumière, ils avancent; mais dès qu’il fait obscur, ils s’arrêtent. Si Dieu le voulait Il leur enlèverait certes l’ouïe et la vue, car Dieu a pouvoir sur toute chose. (Coran, 2:6-20)

Maybe that’s stupid or young to think like that, but something has to change.

Megan Draper, Mad Men, «The Better Half» (6×9).

Auguste Comte avait une vision du progrès unilatéral, de l’humanité allant vers toujours plus de raison, passant de l’âge mythologique à l’age philosophique puis à l’âge scientifique. Bien sûr, il admit des exceptions (la philosophie s’étant déployée en Grèce avant la théologie telle qu’il l’entendait je crois) mais il maintenait la pertinence du schéma et des âges de l’humanité.

(suite…)